Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

// Listen //

 

 

sp 

 

space

_

ban2010thedrums
space
space

space


space

voxpop20
16 mars 2009 1 16 /03 /mars /2009 21:25


Voilà un article qui pourrait rebuter les puritains. Un article au sujet d'un pavé sur le rock. Mué, bon... on n'a pas vraiment besoin qu'on nous apprenne l'histoire du rock, on la connaît globalement et on détaille ce qui nous intéresse. On préfère l'écouter hein! Se faire sa propre opinion de telle époque et ainsi à sa guise; aimer les 60s ou détester les années 80 par exemple. Et puis à quoi ça pourrait sérieusement servir de s'acheter un bouquin comme ça? Il n'y a pas d'enjeu, pas de concours. On n'a aucune raison d'être pressé de tout savoir sur le sujet.
Et pourtant, j'ai fini par me le prendre. Après en avoir apprécié la grosseur, appréhendé la qualité, je me suis dis qu'il rendrait plutôt bien sur une étagère.
L'Odyssée du Rock, puisque c'est son nom, est un beau livre! Les images y sont présentées en grand et sont souvent très originales et rares voire introuvables. Bon voilà, je viens de redire un peu ce qu'il y a sur la 4ème de couverture: Les Inrocks, à propos d'un livre écrit par Mazzoleni... comme ça, c'est fait.
Après les images, on regarde très globalement. Tout est trié par année. Ce sont 4 ou 5 pages pour une année, avec un groupe phare à chaque fois. Sympa comme concept, non? Ainsi, on a par exemple, les Beatles en 63, les Beatles en 67 ou encore les Beatles en 70. Le livre s'ouvre sur Presley en 54 et se referme sur Mika en 2007 ( oui, Mika vous avez bien lu). Il couvre ainsi de nombreuses décennies, détaillées à souhait.
J'aime ce livre malgré les nombreux défauts que je lui trouve. J'aime ce livre parce qu'on y trouve tout! Hormis l'histoire à proprement dit, il se cache à chaque page une anecdote, une information intéressante ou amusante qu'on ignorait. Et jamais l'auteur ne lâche le fil. Il connaît son thème sur le bout des doigts et en parle avec aisance et précision. Ce que, naturellement, on remarque et apprécie.
Il avait déjà était question de Mazzoleni dans un autre article. On avait déjà dit combien on l'appréciait. Et ce bouquin ne fait que confirmer ce qu'on pensait. Florent Mazzoleni est un auteur particulier, qui a le pouvoir de nous transmettre mine de rien tout ce qu'il pense. Et si on n'a pas un pied dedans, on pourrait même prendre pour argent comptant tout  ce qu'il raconte.
Mais bien sûr, non. On sait que le son des Kills n'a rien à voir avec celui des White Stripes. On sait que Oasis n'est pas un groupe fantastique et que l'année 62 aurait pu être marquée par quelqu'un d'autre qu'Eddy Mitchell. Mais une fois les points irritants passés, on peut apprécier pleinement cet ouvrage très soigné qui ne contient aucune fausse note - histoire de mal utiliser les mots-. Les groupes les plus marquants sont généralement présentés en détail (je vous ai parlé des Beatles non?), et les autres ont toujours leur place quelque part. En gros, n'importe qui peut y trouver, au détour d'une page, son groupe préféré. Et même si on lui en veut un peu de ne pas évoquer Captain Beefheart plus que ça, de ne pas s'étaler plus sur les Doors et de n'introduire Springsteen qu'en 84; on ne peut pas cracher sur la qualité du livre. Recenser plus de 50ans de musique, ce n'est pas de tout repos!

Difficile de dire exactement ce qu'il en est. Mon sentiment est un peu mitigé et assez paradoxal. Mais quand je dis que j'aime ce livre, c'est parce que c'est toujours un réel bonheur de l'ouvrir pour lire et relire certains passages; à propos d'un artiste, d'une époque, d'un genre, d'un album...
Et puis, la préface de Gilles Tordjman est simplement sublime puisqu'elle apparaît finalement comme une évidence. 
Ce livre reste donc un ouvrage de référence fortement recommandé à une jeunesse désireuse de s'informer et de replacer cette flopée de noms dans leurs contextes. Et puis, de toutes façons, c'est toujours mieux qu'un éventuel ouvrage
"Le Rock pour les Nuls".

Partager cet article

Repost 0

commentaires